La famille Kerzon

PORTRAIT DE LILIAN & BORIS, SUR LE BOUT DES DOIGTS

Fonceurs et innovateurs, Lilian & Boris ont créé Nailmatic, une marque de vernis responsable qui habille de toutes les couleurs les mains des petits et des grands. Véritable accessoire de mode et plaisir 100% avouable : l’éco-vernis, ça vous dit ? 

Avec Nailmatic, ces deux précurseurs prennent soin de composer de jolis jeux de mains, ludiques et bio-sourcés. Nous les avons suivi depuis leur début, un distributeur à vernis après l’autre. Depuis, c’est juré, notre “nail réputation” n’a jamais flanché. 

Pour commencer, on se tutoie ?

Bien sûr !

Pouvez-vous s’il-vous-plaît vous présenter ?

Lilian : Je suis Lilian, j’ai grandi proche de l’Atlantique, j’aime découvrir, apprendre, créer et voyager.

Boris : Je suis Boris, un petit Jurassien échoué à Paris.

Quoi de prévu aujourd’hui ?

L : Je vais accompagner mes enfants à l’école puis foncer au bureau. Travailler… et puis nous sommes vendredi, j'essaierai donc de terminer ma journée de travail un peu plus tôt pour profiter d’une séance de Yoga.

B : Ce soir j’ai l’anniversaire d’une super amie, petite séance de yoga en fin de journée comme tous les vendredis avec mon associé.

Un moment préféré de la journée ?

L : Je n’ai pas de rituel ou de moment préféré à proprement dit, le “petit instant de magie” peut arriver à n’importe quel moment de la journée, un rayon de soleil quand Paris s’éveille, un déjeuner agréable, une rencontre professionnelle intéressante, un dîner en famille…

B : Je ne suis pas du matin, j’adore les longues soirées d’été.

Que faites-vous pour vous sentir bien ?

L : J’écoute de la musique.

B : Je ne suis pas un vieux lion solitaire, me retrouver avec des amis ou mon chéri.

Où vous sentez-vous le plus libres ? 

L : En mouvement dans la mer, ou à moto sur des routes lointaines.

B : À Milos dans ma maison, je vis sans montre et me laisse vivre au rythme de mes envies.

D'ailleurs, c’est quoi pour vous se sentir bien ?

L : Être connecté à l’instant présent sans que l’esprit ne soit parasité par des pensées négatives.

B : C’est se sentir libre et vivre l’instant présent. C’est aussi être attentif et apprécié tous les moments qui procure du bien être : un sourire, une bonne nouvelle, un ciel bleu…

Un quartier fétiche ? 

L : Il y en a plusieurs mais j’en ai découvert un à Paris que je ne connaissais pas. Il s’agit du quartier situé entre Père lachaise et Voltaire, là où nous avons installé les bureaux Nailmatic. On y retrouve les cours Simon, les luthiers de l’est Parisien, des menuisiers, des épiceries, des rédactions, agences en tous genres… un quartier riche pour sa mixité. A découvrir. 

B : J’aime les quartiers populaires de Paris et particulièrement mon quartier à côté des Buttes Chaumont. Un esprit village à Paris. J’ai besoin d’espace et de verdure, j’ai été élevé à la montagne. 

Une saison favorite ? 

L : J’apprécie les quatre saisons mais sans être trop cliché, je préfère le printemps, la saison des promesses et l’été pour ses longues journées. 

B : Le printemps et surtout l’été sans hésiter. J’adore avoir chaud, le soleil et les longues journées d’été à Milos en Grèce.

La trouvaille dont vous êtes le plus fier ? 

L : De très belles paires de chaussures 1960’s dans une petite boutique de Lisbonne. Les propriétaires, d’adorables octogénaires, m’ont invité à fouiller dans leur stock. J’ai découvert des paires incroyables restées intactes dans leurs boites durant plus de 40 ans !

B : Une lampe en céramique que j’ai trouvé en fin puce à Bruxelles. Elle était abandonnée, je lui ai redonné vie et je l’adore.

Une destination ?

L : L'Italie.

B : La Grèce.

Un bonheur simple ?

L : Escalader les rochers du littoral pieds nus. J’essaie de ne pas partir des heures mais c’est difficile ! Etrange, je vous le concède.

B : Une bouffe entre copains, j’adore ça.

Une obsession ?

L : De la bonne musique partout.

B : Ne pas passer à côté de ma vie, faire et en profiter un max…

Un toc ?

L : J’en ai trop pour pouvoir n’en citer qu’un.

B : Vérifier 2 fois si j’ai fermé la porte, il faut dire que je suis un peu tête en l’air. 

Un souvenir de vacances ?

L : Les dernières, Cadaquès vide de touristes.

B : Un apéritif au coucher du soleil au milieu de la savane en Tanzanie.

Votre madeleine de Proust ?

L : L’odeur de la peau après une journée de plage.

B : Un bon morceau de comté fruité made in Jura bien sûr.

Quels invités à votre table pour une belle soirée ?

L : Des invités tous très différents, avec pour seuls points communs la tolérance, l’humour et la gourmandise.

B : Je suis très tolérant et j’aime l’échange et les différences, enfin pas de type d’invités mais surtout pas des « fachos », là j’ai pas de tolérance.

Un plat qui vous donne toujours faim ?

L : Des pâtes, mais de très bonnes pâtes.

B : Une pizza, c’est mes racines italiennes.

Vous connaissez notre affection pour les senteurs et leurs évocations... Y a t-il un parfum qui vous rassure ?

L : Le Petitgrain et la fleur d’oranger sur les pulls de mes enfants.

B : J’aime l’odeur de la nature qui se réveille, les odeurs de printemps ou d’été, l’odeur d’un jasmin au coin d’une rue, l’odeur de la campagne…

Un objet inestimable qui vous accompagne partout ?

L : Mes nouvelles lunettes de soleil.

B : Ma montre et une bague que je ne quitte jamais.

Une rencontre marquante, celle qui vous trotte dans la tête ? 

L : Mon amoureuse.

B : On en rigole souvent, c’était assez pathétique, mais la rencontre de mon chéri il y 20 ans au tango.

Quels voisins êtes-vous ? 

L : Jardinier aux premiers rayons de soleil.

B : Super voisin, je participe au réunion, je rends service. J’ai d’ailleurs une super relation avec mes voisins, c’est plutôt sympa comme ça ?

Si vous jetez un oeil par la fenêtre, vous voyez quoi ?

L : Un érable du japon, des plantes grasses et un skate échoué dans de jolies pâquerettes.

B : Depuis mon bureau je vois des arbres dans la rue et c’est bien !

Quelle serait votre définition de la famille ?

L : Un éternel challenge.

B : On choisit ses amis on ne choisit pas sa famille, il faut faire avec. Mais c’est nos racines et donc indispensables.

Le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

L : Dans la vie, fais ce qu’il te plaît.

B : Soit libre, fais ce qu’il te plaît…

Kerzon en trois mots et trois favoris ?

L : Difficile de n’attribuer que trois petits mots à la belle maison Kerzon. Une personnalité remarquable, une très très belle identité visuelle et olfactive. Une démarche sincère et engagée. C’est BEAU c’est BEAU c’est BEAU ! La bougie Tuileries Palais Royal et la veilleuse Dame de Myrrhe, les incontournables pochettes parfumées pour le dressing et l’eau de parfum Kermosa.

B : J’ai toujours dans mon salon une bougie Buttes Chaumont et dans mes armoires des petites pochettes parfumées… je les adore. Depuis peu j’utilise le produit pour la vaisselle, on s’embourgeoise !

Comme on ne se cache rien ici, auriez-vous une dernière confession à nous faire ?

L : Je suis complètement accro au chocolat et ce depuis un quarantaine d’années !

B : Non, vous savez tout sur moi…

Qu’est-ce que vous avez prévu après ?

L : Retenir des couleurs dans un nuancier.

B : Soirée anniversaire entre copains, une bonne soirée en perspective et demain je marie 2 de mes meilleurs amis. C’est pas cool. Je pense que ce week-end ne va pas être de tout repos.

Merci beaucoup. 

Sous toutes les couleurs et jusqu’au bout des ongles

Scrollez du bout des doigts sur Instagram @nailmatic et sur nailmatic.com

La sélection du journal