La famille Kerzon

Portrait de Marie Le Tallec, créatrice de baignades colorées

Plongeon dans l’univers aquarellé de Marie, créatrice de the nice fleet, une collection d’accessoires qui ne manquent pas d’air. Bouée XL, matelas ou brassards, la flotte entière nous embarque dans une déferlante de motifs poétiques et joyeux. 

Une drôle de rencontre et quelques heures plus tard, c’est une vague de bonne humeur qui a envoûté l’assemblée. Marie dompte les eaux avec style et décontraction mais c’est avec son humour breton qu’elle a emballé la famille Kerzon. Il est temps d’apprivoiser les bassins et de paresser au soleil, les pieds dans l’eau, évidemment.

Pour commencer, on se tutoie ?

Bien sûr !

Peux-tu s’il-te-plait te présenter ?

Marie, fondatrice de la marque d’accessoires gonflables pour adultes et enfants the nice fleet.

Quoi de prévu aujourd’hui ?

Du sport… que j’ai reporté pour avancer sur la nouvelle collection.

Un moment préféré de la journée ?

Le matin quand je prends mon thé avec une cigarette, ça marque le début de la journée.

Que fais-tu pour te sentir bien ?

Je cuisine et dès que je peux, je file sur une petite île en Bretagne où mes parents vivent une partie de l’année.

D’ailleurs, c’est quoi pour toi se sentir bien ?

Se sentir libre, légère, ouverte.

je suis Bretonne
mais j’ai besoin de chaleur.

Un quartier fétiche ?

Le 11ème, là où je vis.

Une saison favorite ?

J’adore le printemps, sa fraîcheur, la nature qui se réveille et ses premiers rayons de soleil et encore plus l’été : je suis Bretonne mais j’ai besoin de chaleur.

La trouvaille dont tu es la plus fière ?

Mon homme !

Où te sens-tu le plus libre ?

Quand je découvre de nouveaux pays.

Un bonheur simple ?

La pêche à la palourde. La seule chose qui me fait rentrer, c’est la mer qui monte, sinon je pourrais y rester toute la journée.

Une destination ?

L’Afrique du Sud cet hiver.

Une obsession ?

J’en ai pas mal mais la récurrente : les photos. Je prends des photos de tout, tout le temps pour avoir une trace de chaque moment. Sur les photos de vacances, on a l’impression que ma famille est partie sans moi (rires). Les enfants râlent parfois d’être immortalisés sous toutes les coutures… et moi de leur dire “allez, ça fait des souvenirs” !

Un souvenir de vacances ?

En Amazonie, sur le le Rio Negro, un bar de 20m2 sur pilotis, seul au milieu de nul part… magique !

Ta madeleine de Proust ?

 “Jardins de Bagatelle” de Guerlain, que ma mère porte depuis que je suis enfant.

Je suis très “florale”

Quels invités à ta table pour passer une belle soirée ?

Des amis de longue date et des nouveaux. J’aime mixer les cercles et que mes amis deviennent copains entre eux.

Un plat qui te donne toujours faim ?

Les crêpes !

Tu connais notre affection pour les senteurs et leurs évocations... Y a t-il un parfum qui te rassure en ce moment ?

Je suis très “florale” : la rose, le géranium, la pivoine m’apaisent ou me remplissent de joie.

Un objet inestimable qui t’accompagne partout ?

Une montre des années 1950, offerte par ma mère en souvenir de ma grand-mère.

je suis une voisine sympa,
mais parfois bruyante.

Une rencontre marquante qui te trotte encore dans la tête aujourd’hui ?

Armand et Martine Hadida de L’Eclaireur, mes “parents de mode”. J’y suis venue pour dépanner trois mois avant mon DEA et au final, j’y suis restée 6 ans ! Ils m’ont beaucoup appris. J’ai toujours beaucoup de plaisir à les revoir.

Quelle voisine es-tu ?

J’aime beaucoup notre copropriété, hétéroclyte et bienveillante. Je crois que je suis une voisine sympa mais parfois bruyante (nos dîners finissent souvent en musique, très tard).

Si tu jettes un oeil par la fenêtre, tu vois quoi ?

Une jolie cour pavée avec des arbres, le ciel et un mur bleu défraîchi qui ne sera j’espère, jamais ravalé.

La famille est une chance

Quelle serait ta définition de la famille ?

La famille est une chance, même si elle n’est pas toujours liée au sang. La mienne est à la fois unie (mes parents sont ensemble depuis 40 ans ! Ma soeur habite à 5 minutes de chez moi et on s’appelle presque tous les jours) et recomposée depuis plus de 10 ans avec mon chéri et mes beaux-enfants que j’ai connus très petits. Je crois qu’on a réussi à recréer “le sang” comme dirait mon beau-fils !

Le meilleur conseil qu’on t’a donné ?

“Qu’est-ce que tu risques” ? C’est un des conseils qui m’a permis de me lancer dans l’aventure the nice fleet.

Et le pire ?

Me teindre en rousse quand j’avais 20 ans (enfin plutôt couleur mandarine...).

PLACE DES VOSGES,
une senteur unique.

Kerzon en trois mots et en trois favoris ?

Beau, frais, convivial. J’offre souvent les pochettes parfumées Place des Vosges, senteur unique et ça fait toujours un carton, je me parfume à L’Eau de Kerzon (ndlr : collection Souvenirs d’été) et je lave ma vaisselle avec votre liquide Gingembre, une merveille !

Comme on ne se cache rien ici, aurais-tu une dernière confession à nous faire ?

J’essaie de lancer une ligne d’accessoires d’hiver… Je croise les doigts pour être prête à temps.

Qu’est-ce que tu as prévu après ?

Déjeuner au Petit Keller avec Laurence de la marque Cinqpoints.

Marins d’eau douce ou d’eau salée, jetez vous à l’eau

sur instagram @thenicefleet et sur thenicefleet.com

La sélection du journal